jeudi, octobre 05, 2006

Flags of our fathers



Clint Eastwood s’attaque à l’un des épisodes les plus déterminants et marquants
de la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique : la bataille d’Iwo Jima.


Le 19 février 1945, 30 000 soldats de l’armée des États-Unis débarquèrent dans la petite île d’Iwo Jima. Mais les Japonais, sous le commandement du général Kuribayashi, mirent les Marines en échec pendant trente-six jours grâce à leur tactique de progression (un réseau de souterrains) et leur familiarisation à l’hostilité du terrain. La bataille d’Iwo Jima se termina dans la nuit du 25 au 26 mars par le raid de 300 avions japonais kamikazes. Elle reste dans les annales comme l’une des plus sanglantes de la guerre du Pacifique : 7 000 soldats américains furent tués ainsi que la quasi-totalité des Japonais qui défendaient l’île (à peine 1 000 prisonniers sur les 23 000 habitants).
Cette page de l’Histoire a profondément marqué la mémoire collective américaine à cause d’une photo montrant six soldats plantant le drapeau américain sur le mont Suribachi, le haut point de commandement japonais.Si Mémoires de nos pères raconte la bataille du point de vue américain, Clint Eastwood a également tenu à offrir une lecture de cet événement marquant du point de vue japonais : il a tourné dans la foulée Lettres d’Iwo Jima. Le second volet de cette énorme saga militaire devrait sortir en France le 10 janvier 2007.

Sortie de ce film que s'annonce grandiose le 25 octobre 2006.